Publié le
26.03.2020 à 15h26
par
journal du cameroun

Des séparatistes présumés sont accusés d’avoir mené cette attaque de représailles. Cinq personnes kidnappées dans la foulée.

Le dimanche 22 mars, une attaque est menée contre les habitants du village Bokossa, dans le département de la Meme, région du Sud-ouest du Cameroun.

14 maison sont incendiées et cinq personnes enlevés selon des témoignages. Certains affirment qu’il s’agit d’une attaque de représailles des combattants séparatistes, car ces derniers soupçonnaient le village de garder des « charmes » qui « affaiblissement » les leurs.

Une victime rapporte : « à 6h15 le dimanche 22 mars 2020, j’ai reçu un appel m’informant que tout mon village était en feu et que des villageois avaient été kidnappés et devinez quoi ? La maison de mes parents était parmi les maisons brûlées et ma mère est l’une de celles qui ont été kidnappées ».

Aucune revendication encore enregistrée et les otages n’ont pas été libérés pour l’heure.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici