Dr Matshidiso Moeti


Le Coronavirus a été à la base de 12,8% des innovations dans le domaine des technologies de santé en Afrique, pendant cette période de pandémie. C’est ce que révèle le résultat d’une étude menée par l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) sur les innovations ou modifications de technologies qui ont été développées dans le monde entier, en guise de réponse à la pandémie du Covid-19.

L’Afrique demeure la région du monde, la moins affectée par la pandémie. Et c’est pour une bonne raison. La présence de cette maladie sur le continent a constitué une source d’inspiration pour de nombreux jeunes. Ces derniers ont pris le destin de leur continent en mains par le développement d’applications, la confection de respirateurs, de kits de lavage automatique des mains, des robots et des scanneurs. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en Afrique, 12,8% des innovations dans le domaine des technologies de santé ont été développés pendant la période de la crise sanitaire.

Dans cette étude sur les innovations ou modifications de technologies qui ont été développées dans le monde entier en guise de réponse à la pandémie du Covid-19, l’agence onusienne cite la création du robot « Docteur voiture » au Sénégal, « Chatbots WhatsApp » en Afrique du Sud, le développement des outils d’auto-diagnostics en Angola, l’esprit de leadership au Rwanda, le respirateur portable « Respire-19 », les scanneurs pulmonaires à rayons X sur Internet ainsi que les applications de recherches de contacts au Ghana; parmi les innovations qui ont été au premier plan pendant la pandémie.

« Le Covid-19, c’est aussi une occasion de faire progresser l’innovation »

Pour le Docteure Moeti Matshidiso, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, « c’est formidable de voir l’énergie juvénile du continent s’enflammer pour combattre le nouveau Coronavirus. Des outils de lavage automatique des mains fonctionnant à l’énergie solaire, des applications mobiles qui s’appuient sur la connectivité croissante de l’Afrique. La Covid-19 est l’un des plus graves défis sanitaire sur une génération, mais c’est aussi une occasion de faire progresser l’innovation, l’ingéniosité et l’esprit d’entreprise dans le domaine des technologies de santé qui sauvent des vies ».

Selon cette étude, 57% des innovations enregistrées en Afrique ont été basées sur les technologies de l’information et de la Communication (TIC), 10,9 % sur la robotique et 25% sur l’impression 3D. Occasion pour Dr Moeti, d’encourager les innovateurs africains à plus d’imagination; en vue de soutenir le système sanitaire du continent. « La pandémie a donné un nouvel élan à la nécessité d’investir et de mettre en place les politiques et les cadres stratégiques adéquats pour libérer l’ingéniosité africaine dans le monde. Nous savons qu’investir dans l’innovation rapporte d’énormes dividendes. Le Covid-19 et d’autres menaces sanitaires faisant partie de notre vie quotidienne, il n’y a pas de temps à perdre pour créer un environnement propice à l’épanouissement des innovateurs africains ».

Par ailleurs, cette étude note que le Rwanda avec 6%, le Nigeria avec 8%, l’Afrique du Sud avec 13% et le Kenya 10% ont été les pays première en ligne  dans les innovations pendant la période de pandémie.

Source : AFRIK

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici