Publié le
19.03.2020 à 13h45
par
journal du cameroun

La descente a permis de mettre la main sur un important stock de matériel militaire utilisé par les combattants sécessionnistes.

Le mercredi 18 mars, une « opération musclée des forces de défense et de sécurité » s’est déroulée dans un camp séparatiste, dans la région du Nord-ouest.

Ledit camp était situé sur les bords du lac Babalang, dans l’arrondissement de Ndop. Cet arrondissement est limitrophe des départements du Noun et des Bamboutos, dans la région de l’Ouest du Cameroun. Des sources de sécurité indiquent « plusieurs terroristes neutralisés », sans en préciser le nombre.

 

Cette base avancée des séparatistes leur permettait de mener des incursions dans la région de l’Ouest voisine. Une  de ces attaques, conduite le 8 mars dernier contre des postes de gendarmerie et de police de la ville de Galim (Région de l’Ouest), avait fait au moins cinq morts dans les rangs des forces de sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici