Publié le
12.02.2020 à 13h36
par
journal du cameroun

Retrouvés la gorge tranchée, ils étaient partis à la recherche des femmes parties, elles, depuis plusieurs heures puiser de l’eau.

Les corps de neuf hommes ont été retrouvés tôt ce matin du 12 février, non loin du camp de déplacés internes de Gambaru, près de Fotokol, région de l’Extrême-nord du Cameroun.

Selon le réseau de monitoring Sembe Tv, qui cite des témoignages, les hommes sont partis à un peu plus de 4h du matin, à la recherche de 7 femmes du camp parties plus tôt encore  puiser de l’eau; et qui n’étaient toujours pas revenues.

C’est à 6h du matin que les corps des hommes sont retrouvés, la gorge tranchée.

Les soupçons se tournent vers les insurgés de Boko Haram, très actifs dans cette région au bord du lac Tchad.

A l’heure de la découverte, les femmes n’avaient toujours pas été retrouvées.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici