La première conférence semestrielle des gouverneurs des régions de 2020 s’est ouvert ce lundi 13 janvier 2020 à Yaoundé. Les dispositions sécuritaires à prendre pour le bon déroulement du double scrutin du 9 février 2020, ont fait l’objet d’une évaluation au cours du conclave.

Paul Atanga Nji mobilise son Équipe autour des élections du 09 février 2020.

« Mettre sur pied une synergie d’actions afin d’assurer une bonne coordination des élections Législatives et Municipales du 9 février 2020 », a été l’objectif de cette première conférence semestrielle ouverte à Yaoundé.

Le Ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji, rassure l’opinion publique nationale et internationale sur l’effectivité de ces élections sur l’ensemble des 360 arrondissements du pays, surtout avec l’envoi du contingent de 350 gendarmes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

« Les élections doivent se dérouler sur toute l’étendue du territoire national. Toutes les mesures sécuritaires ont été prises », selon les instructions du chef de l’Etat, affirme le Minat. « Les mesures de sécurité ont déjà été renforcées dans le Nord-ouest et le Sud-ouest », ajoute-t-il.

Le message aux boycotteurs

Le patron de l’administration territoriale en a profité pour mettre en garde tous ces acteurs des appels au boycott et à la manipulation tout azimut sur les réseaux sociaux, car l’État sortira tous ses muscles règlementaires afin que force reste à la loi.

Ceux qui boycottent sont libres, mais ils ne doivent pas empêcher les autres d’exprimer leur devoir citoyen.  « Si certains sont libres de boycotter c’est inacceptable de vouloir empêcher aux autres d’aller voter », affirme Atanga Nji.

D’après Paul Atanga Nji, ceux qui appellent au boycott ne sont pas représentatifs. « Selon les gouverneurs ceux qui appellent au boycott ne représentent pas 0,0 75% des électeurs », précise le Minat.

Cette première conférence annuelle des gouverneurs de régions pour le compte de l’année 2020, consacrée prioritairement à l’examen de la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire national, à la veille du double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020, s’est tenue en présence du délégué général à la sûreté nationale et du secrétaire d’État à la défense en charge de la gendarmerie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici