SANTÉ – Deuil, divorce, soucis professionnels… les patients atteints de cancer sont souvent prompts à chercher une cause à leur maladie. Et le stress est parfois accusé.

«Vous avez un cancer.» L’annonce, quelles que soient les précautions dont peut s’entourer le médecin, est toujours brutale. Et bien des patients cherchent désespérément à trouver la cause de la maladie. Un deuil, un divorce, des soucis professionnels… Et si le stress était le coupable? Les soucis qui rongent l’esprit peuvent-ils s’incarner en une tumeur qui ronge le corps?

Derrière cette idée, une logique apparente dont la recherche s’est saisie de longue date: lorsque notre organisme est soumis à un événement stressant, il libère des hormones (adrénaline, cortisol…), la pression artérielle augmente, le rythme cardiaque s’accélère, les rythmes circadiens peuvent être perturbés… Des réactions physiologiques tout à fait naturelles qui nous permettent de réagir efficacement face à une situation stressante. Mais de là à mener tout droit au cancer… Il y a un pas que la recherche n’a pas franchi.

«Il n’y a pas de preuve scientifique dans ce sens à l’échelle des populations», assure le DrSarah Dauchy, …

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici