Publié le
29.10.2020 à 14h14
par
JournalduCameroun.com

Le chef de l’Eglise catholique a exprimé publiquement son indignation et sa compassion mercredi, trois jours

 

Le pape François s’est joint mercredi, 28 octobre, à la désapprobation générale ayant suivi le massacre d’enfants dans une école privée à Kumba (Sud-Ouest) le 24 octobre dernier.

“Je me joins à la douleur des familles des jeunes écoliers sauvagement assassinés samedi dernier à Kumba, au Cameroun. Je suis très déconcerté par un acte aussi cruel et insensé qui a arraché la vie à de petits innocents alors qu’ils suivaient des leçons à l’école”, a déclaré le chef de l’Eglise catholique hier au Vatican, à la sortie d’une audience générale.

Le bilan officiel de l’attaque à “Mother Francisca International Bilingual Academy” de Fiango à Kumba a causé le décès de sept enfants, d’âge compris entre 09 et 12 ans. D’autres ont été grièvement blessés. 

Le gouvernement a attribué le crime aux sécessionnistes anglophones, qui luttent depuis fin 2016 pour un Etat indépendant (l’Ambazonie) dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Mercredi, le pape François a prié pour que les armes se taisent afin que les “régions tourmentées” du Nord-Ouest et du Sud-Ouest puissent retrouver la paix.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici