Publié le
29.10.2020 à 15h32
par
JournalduCameroun.com

Le mouvement sur les réseaux sociaux qui demande la fin du conflit dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest connait un certain succès.

Il y a deux semaines, sur la twittosphère camerounaise, naissait un cri de ralliement pour la fin du conflit qui déchire les régions anglophones depuis 2017. Initié par des artistes, le hastag #EndAnglophoneCrisis enregistre plus de 640 000 tweets, selon un décompte fait par le compte « Afrique connectées » spécialisé dans la surveillance des réseaux sociaux.

Un pic des tweets sur avec ce hastag est noté après le massacre des élèves à Kumba le samedi 24 octobre 2020.

Il est à noter que le #EndAnglophoneCrisis a été combattu par une frange de l’opinion qui estime qu’il ne rend pas suffisamment compte de la responsabilité des parties au conflit, car appelait implicitement le régime de Yaoundé d’avoir l’initiative de la sortie de crise. Ainsi sont nées des déclinaisons du hastag, avec le #EndAmbazoniaTerrorism qui avait pour but d’éclipser le #EndAnglophoneCrisis, avec plus ou moins de succès. Un hastag #EndAnglophoneCrises avait égélement été généré pour tromper les algorythmes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici