Glissement de terrain au Cameroun : le bilan s’alourdit à 34 morts (gouverneur)

2

Les chiffres évoluent de manière inquiétante après les inondations qui ont frappé la ville de Bafoussam dans la nuit de lundi à mardi. Selon les dernières informations communiquées à l’Associated Press par la gouverneure de la région de l’Ouest du Cameroun, Awa Fonka Augustine, les averses torrentielles de lundi ont déjà fait 34 morts et une douzaine de blessés.

Bafoussam les pieds dans l’eau, Bafoussam immergé. La faute à une forte pluie qui s’est abattue lundi soir autour de 22 heures (21 heures TU) sur cette ville, chef-lieu du département de Mifi dans la région de l’ouest du Cameroun.

D’après des autorités citées par des médias locaux, la zone la plus touchée, c’est le quartier Ngouaché 6 bloc 4 dans l’arrondissement de Bafoussam III. C’est en effet ici que s’est produit un glissement de terrain qui a enseveli près de 11 maisons et fait selon le dernier bilan 34 morts.

“Le nombre de morts pourrait être plus élevé parce que l’incident s’est produit dans la nuit et vous savez qu’il y a beaucoup d’enfants dans ce quartier qui dormaient à ce moment-là”, a prévenu la gouverneure de la région de l’Ouest du Cameroun, Awa Fonka Augustine, qui avait précédemment établi un bilan de sept tués.

On craint également qu’au moins deux femmes enceintes aient été tuées. “Ma femme attendait un bébé et était très fatiguée quand elle est allée se coucher alors que j‘étais encore dans mon magasin la nuit dernière (…) Je ne l’ai pas vue”, a témoigné Pierre Kemvhe, 51 ans, dont la femme est toujours portée disparue.

En attendant la fin des opérations de sauvetage, le gouvernement a entrepris de venir en aide aux rescapés. Le ministre camerounais de la Décentralisation, George Elanga Obam, a distribué de l’argent aux survivants et a encouragé les secouristes à poursuivre les recherches.

“Le président Paul Biya m’a demandé de fournir une aide financière urgente à ceux qui ont perdu tous leurs biens et ont faim, sans nourriture et sans eau. Nous allons examiner leurs besoins et voir ce qu’il faut faire le plus tôt possible”, a-t-il déclaré.

On estime qu’au moins 120 personnes vivaient dans le quartier Ngouaché 6 bloc 4 au moment des inondations et des glissements de terrain.

 

 

Très souvent, ces glissements de terrain liés à de pluies torrentielles font des victimes humaines à l’ouest du Cameroun. À l’image de l‘éboulement qui a fait près de 4 morts en juillet dernier à Fomopea, un village situé dans le département de la Menoua, se trouvant dans la même région que la ville Bafoussam.

2 Commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici