Le Cameroun a  convié des chefs séparatistes à des consultations d’envergure au Palais des congrès, 30 septembre au 04 octobre. Pendant ce temps, ces derniers continuent de prôner la sécession sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement camerounais veut parler de décentralisation avec Mark Bareta, Ayaba Cho et Chris Anu ? Les hôtes de la primature ne semblent pas encore prêts à cela. Tout du moins, c’est ce que laissent entrevoir leurs publications des quatre derniers jours sur les réseaux sociaux.

« L’indépendance de l’ambazonie est quelque chose de non négociable », lit-on dans un post de Mark Bareta datant du 25 septembre, date à laquelle a commencé mystérieusement à circuler des invitations pour le Grand dialogue national adressé à ces chefs séparatistes.

Dans un post de Chris Anu du 24 septembre, l’on apprend qu’une manifestation des Camerounais acquis à la cause sécessionniste s’est tenue à New York, en marge de la 74e session de l’Organisation des Nations unies (Onu). Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mardi pour ladite manifestation, en témoignent des photos publiées par Mark Bareta, un activiste anglophone réputé sur la toile pour ses propagandes sécessionnistes.

De son côté, le chef de guerre Ayaba Cho est occupé à la préparation de la célébration de l’indépendance autoproclamée de l’ambazonie, le 1er octobre. Il prévoit, un « défilé militaire ».

Le Grand dialogue national s’ouvre le dimanche 30 septembre, durant six jours, les convives de Yaoundé vont échanger sur la décentralisation, le retour des réfugiés et personnes déplacées,  le développement des régions affectées par les conflits, entre autres.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici