Le chairman du SDF a maugréé ce lundi à l’énoncé des différents points inscrits à l’ordre du jour des assises du palais des congrès.

La réponse du gouvernement camerounais n’est visiblement pas au goût du président national du Social democratic front (SDF), le principal parti d’opposition au Cameroun. John Fru Ndi l’a manifesté par son attitude lors du discours inaugural prononcé ce lundi par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Le leader du SDF a maugréé alors que le chef du gouvernement énonçait les sujets inscrits aux débats dans le cadre du grand dialogue national, notamment la décentralisation.

Le parti de John Fru Ndi  prône le retour au fédéralisme au Cameroun. La formation politique a ainsi adopté une position pondérée dans un contexte marquée par  des velléités séparatistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Face à ces deux positions, Yaoundé s’est montré catégorique. Pas de débat sur la forme de l’Etat. C’est donc naturellement que la commission décentralisation se penchera sur la mise en œuvre du processus  attendue depuis 1996.

John Fru Ndi, le Cardinal Christan Tumi, l’avocat Nkongho Agbor Balla prennent part au dialogue national qui s’est ouvert à Yaoundé sous la présidence du Premier ministre Joseph Dion Ngute.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici