Publié le
27.10.2020 à 11h54
par
Christian Djimadeu

Un message de terreur répandu à travers la région crée la stupeur. Plusieurs écoles se sont vidées d’élèves. Les villes de Tiko, Limbe, et Mutengene sous forte tension.

Panique général ce matin dans les villes de Tiko, Limbe, et Mutengene. Les groupes séparatistes ont fait répandre une menace d’attaque qui met la région en état d’alerte. Des élèves évacuent les salles de classe, des parents d’élèves accourent vers les établissements scolaires pour tenter de sauver leurs progénitures.

 

Des informations pas encore authentifiées font état d’enfants blessés à Ombe par des individus non identifiés.

Cette tension dans le Sud-Ouest intervient au moment où une Délégation Interministérielle conduite par le ministre Paul Atanga Nji de l’Administration Territoriale arrive sur les lieux ce 27 octobre 2020. La mission vient s’enquérir de la situation et réconforter les familles après le massacre de 7 élèves  le 24 octobre 2020 au Mother Francisca International Memorial College Fiango de Kumba.

Le Minat est accompagné pour cela des ministres de l’Enseignement de base et  de l’Education secondaire.  envoyé par le Chef de l’Etat Président Paul Biya pour évaluer la situation et réconforter les familles des enfants assassinés à Kumba, arrive dans le Sud  Région de l’Ouest, ils ont une concertation avec le gouverneur au bureau des gouverneurs.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici