Li Wen Liang


En Chine, la mort, ce vendredi, d’un médecin, suite à une infection au coronavirus, suscite l’indignation de nombre de Chinois. Il s’agit du docteur Li Wenliang, âgé de 33 ans. Autrefois interpellé puis réhabilité, le jeune docteur fait partie des premières personnes à avoir attiré l’attention sur l’existence dans le marché des fruits de mer d’une épidémie de pneumonie virale, coronavirus, en décembre dernier.

C’est vers minuit que la nouvelle du décès de l’ophtalmologue qui avait lancé d’alerte concernant le coronavirus a commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Elle a ensuite été officiellement confirmée, à 2 heures 58 minutes, par les responsables de l’hôpital central de Wuhan.

Le décès de Li Wenliang a suscité une avalanche de réactions de la part des internautes. Des messages comme : « ce médecin qui a parlé d’une maladie appelée « rumeur » » ou « adieux Li » ou des hashtags comme : « nous voulons la liberté d’expression » sont publiés par les internautes chinois. Les réseaux sociaux chinois n’ont jamais connu autant de troubles auparavant. Les censeurs ont du mal à discipliner les internautes en furie.

Plusieurs photos de bougies allumées en mémoire du disparu ont aussi été mises en ligne. Les internautes n’oublieront jamais les images de l’arrestation du défunt en décembre dernier en compagnie d’autres collègues médecins que le pouvoir accusait de diffusion de fausses informations, alors qu’ils donnaient l’alerte sur l’apparition de la maladie.

Une arrestation dénoncée par la population avec le hashtag « Nous exigeons la liberté d’expression », qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, et qui est désormais censuré.

Alors que la Chine se bat encore contre le coronavirus dont elle subit les affres à la fois sur les plans économique et social, un peu plus à l’Ouest, en Afrique, la situation est plus où moins stable, même si la plupart des pays sont en alerte. Dans plusieurs pays du continent, des mesures sont prises au niveau des aéroports pour mettre en quarantaine les personnes provenant de Chine, et de nombreux vols vers la Chine ont été annulés à l’échelle continentale.un


Source : AFRIK

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici