Décidément, l’équipe du Cameroun de Volleyball dame ne trouve pas son chemin dans ces championnats du monde qui se disputent au Japon. 8 matchs et 8 défaites enregistrées, un bilan qui inquiète, c’est la preuve que les doubles championnes d’Afrique ont encore du mal à l’internationale.

La sélection nationale Seniors Dames de volleyball a été battue ce lundi 23 septembre 2019 à Toyama au Japon par la Serbie, vainqueur du dernier championnat du monde sur le score de 0 set contre 3 (22-25, 14-25, 17-25). Défaite logique, puisque les pouliches de Jean René Akono avaient en face d’elles un gros morceau. D’ailleurs, elles le reconnaissent. « Je pense qu’on manque encore de rigueur sur tout ce qui est réception et position au niveau du bloc. A chaque fois, c’est un tout petit peu le même problème. Les Serbes s’en sont rendues compte. Du coup, elles ont joué très agressives sachant qu’elles sont au dessus de nous », explique Sherelyn Bashorun, la centrale.

Dimanche dernier, les Lionnes avaient été dominées par la Hollande sur le score de 0 set contre 3 (15-25, 14-25, 18-25). Toutefois, cette série de défaite enregistrée ne décourage pas la capitaine de l’équipe, Christelle Nana pour la suite de la compétition. « Je pense que quand on vient jouer un match de volley, on a envi de sortir avec une victoire. Demain, on viendra pour essayer de gagner le match. Il faut déjà qu’on essaye de jouer notre jeu. De se libérer encore plus en évitant les fautes directes. Si on le fait, on pourra produire un résultat positif ».

Il faut dire qu’en sept sorties effectuées depuis le début de ce mondial, les Lionnes ont enregistré autant de défaite. C’était respectivement contre la Russie, la Chine, la République Dominicaine, le Japon, la Corée du Sud, la Hollande et la Serbie. Le Cameroun occupe la onzième place. Juste devant le Kenya, bon dernier. En rappel, le Cameroun affronte l’Argentine ce mardi 24 septembre 2019 à Toyama dans le cadre de sa huitième sortie dans le tournoi.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici