Publié le
19.05.2020 à 15h31
par
JournalduCameroun.com

Le chef de l’Etat est attendu sur la chaine publique dans un message inédit à la nation, à la faveur de la fête nationale du pays.

La nouvelle bruissait depuis quelques jours, et s’est amplifiée depuis ce matin : Paul Biya va parler à son peuple ce 19 mai a-t-fait savoir sur ses pages sociales cet après-midi. L’évènement est assez rare pour être souligné.

En effet, le chef de l’Etat ne se livre pas à cet exercice en dehors des rendez-vous institutionnels traditionnels, à savoir, la veille de la fête de jeunesse du 11 février et le 31 décembre lors du discours-vœux à la nation. C’est dire si le président Paul Biya est avare de propos.

Il faut tenir compte du contexte pour comprendre cette sortie inédite des usages. Le Cameroun traverse depuis le mois de mars dernier  une crise sanitaire qui impose de limiter les regroupements pour endiguer la propagation d’un virus, le coronavirus, qui a déjà fait plus de 140 morts et plus de 3500 cas de contaminations confirmées.

C’est dans cette optique qu’en avril, le gouvernement annonce que les festivités de la fête nationale, le 20 mai, sont purement et simplement annulées. Une première.

Depuis lors, l’opinion n’a eu de cesse de se demander qu’elle est la forme que va prendre la célébration de la 48ème  édition de la fête de l’Unité nationale.

Certains Camerounais demandant que le président Paul Biya, quasi invisible depuis le début de la crise, s’adresse à ses compatriotes.

L’on peut désormais s’attendre à ce que le chef de l’Etat s’exprime sur l’actuelle crise sanitaire et souligne à nouveaux les acquis de l’unité nationale ; mise à mal depuis 2017 par un conflit séparatiste dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici