Accusé de : « cybercriminalité, atteinte à la vie privée et chantage », l’animateur et chef de chaîne de la radio Amplitude FM est incarcéré depuis hier 22 janvier à la prison centrale de Yaoundé.

L’information barre la Une du quotidien Le jour de ce matin. Le célèbre animateur de l’émission « Embouteillage » sur Amplitude FM est en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé Kondengui. Accusé de « cybercriminalité, atteinte à la vie privée et chantage », il est victime d’une plainte déposée par l’épouse du Directeur du cabinet civile  à la présidence de la République.

Une issue que présageait déjà son avocat dans une interview accordée au journal Le Jour. « On peut le libérer soit sous caution, soit sous garant, et la procédure suit son cours normal. Donc en fait, il peut passer en audience libre. Le procureur peut également le placer sous mandat de dépôt, en l’envoyant en prison peut-être parce que les charges sont suffisantes pour le faire. Il peut également décider de le renvoyer à l’unité d’enquête préliminaire, c’est-à-dire à la gendarmerie pour complément d’enquête. Car, dans la même procédure, le patron d’Amplitude Fm est également recherché. C’est même lui le principal mis en cause », expliquait Me Jules Anyuozoa.

Depuis son arrestation beaucoup d’hommes de médias témoignent leur solidarité. A travers notamment  des appels à solidarité.

Martinez Zogo est un animateur bien connu du paysage médiatique, passé par Radio Siantou et Amplitude FM. Son émission « Embouteillage » diffusée de lundi à vendredi entre 10 heures et 12 heures manquera certainement aux auditeurs d’Amplitude FM  dont-t-il est par ailleurs le chef de chaine.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici