Publié le
22.09.2020 à 00h13
par
Christian Djimadeu

Quelques heures avant sa descente dans la rue ce 22 septembre 2020, Maurice Kamto a tenu à faire des précisions sur son compte Twitter.

Le président du parti politique le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) désapprouve l’usage des vocables  » insurrection et  terrorisme » pour désigner sa manifestation  »pacifique » du 22 septembre 2020.

Ce soir sur son compte Twitter il écrit : ‹‹ les marches appelant au départ de M. Biya sont l’expression pacifique de l’exaspération face à un pouvoir qui n’entend ni les supplications, ni les pleurs des populations qui souffrent atrocement dans un pays qui se fissure. Elles n’ont rien d’insurrectionnel ou de terroriste. ››

Sur le caractère jugé de son initiative, Maurice Kamto affirme que : ‹‹ La liberté de communication, la liberté d’expression, la liberté de presse, la liberté de réunion, la liberté d’association, la liberté syndicale et le droit de grève sont garantis dans les conditions fixées par la loi. » Constitution du Cameroun ››

Aux personnes qui vont y prendre part malgré le déploiement des forces de l’ordre et de sécurité, le deuxième à la présidentielle de 2018 prescrit que : ‹‹ Les Marcheurs Pacifiques sont des citoyens patriotes, républicains qui rejettent toute violence avant, pendant et après leurs marches ››, les envoyant notamment s’en référer au  »Code du Marcheur pacifique, patriote et républicain » qu’il a récemment publié.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici