Libération de certains responsables de partis politiques arrêtés dans le cadre de la contestation des résultats de la dernière élection présidentielle notamment ceux du MRC selon une décision prise par le Chef de l’Etat ce vendredi 4 septembre 2019.

Paul Biya sur son Compte twitter déclare : « J’ai décidé de l’arrêt des poursuites judiciaires contre certains responsables et militants de partis politiques, notamment du MRC, arrêtés et détenus pour des faits commis dans le cadre de la contestation des résultats de la récente élection présidentielle ».

Quelques minutes après le MRC a réagi par l’entremise de son Secrétaire national à la communication. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité du communiqué du SENACOM/MRC.

COMMUNIQUÉ/SENACOM

Le Secrétaire national à la Communication du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), porte à la connaissance des militants et sympathisants du MRC, ainsi que de la communauté nationale et internationale, que l’annonce de l’arrêt des poursuites judiciaires “contre certains responsables et militants du MRC” a été faite cette soirée du vendredi 4 octobre 2019. Le MRC en prend acte.

Il convient de noter que cette décision qui revêt un caractère discriminatoire, ne concerne pas les Leaders des Marches pacifiques de janvier et juin 2019, MRC et Alliés.

Le MRC se prononcera, en temps opportun, sur Les conséquences politiques et socioéconomiques de cette situation.

source : lebledparle.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici