Initiative louable, mais les proches de l’ancien administrateur-directeur général de la Cameroon Airlines craignent que Yaoundé ne le remette en prison.

Tranquillement et sereinement, Yves-Michel Fotso poursuit son séjour médical dans un hôpital à Casablanca au Maroc. L’ex-administrateur général de la Cameroon-Airlines est présent au royaume chérifien depuis le 18 août 2019, après une évacuation sanitaire. Selon les sources de Jeune Afrique, si son état de santé le permet, « il souhaite prendre part aux obsèques de son père, Victor Fotso, décédé le 20 mars dernier à Neuilly-sur-Seine, dans le nord-ouest de Paris, en France».

Une initiative louable, car un fils doit rendre un dernier hommage à son père. Seul problème, les proches d’Yves-Michel Fotso craignent qu’il ne retourne en prison s’il revient au Cameroun. Depuis son arrestation en 2019, l’enfant prodigue de Victor Fotso est détenu à la prison annexe du Secrétariat d’Etat à la défense (Sed) sous le coup de deux condamnations à perpétuité.

Groupe Fotso

Comme parcours Yves-Michel Fotso obtient le Baccalauréat série D au lycée de Meaux en région parisienne en 1980, et en 1984, un MBA de l’American Business Institute, à New York. De 1984 à 1986, il est Directeur par intérim de TBC-Nigeria. En 1999, il devient Vice-président exécutif du groupe Fotso, puis Administrateur Directeur Général (ADG) de Cameroon Airlines (Camair) entre 2000 et 2003.

En 2008, Yves Michel Fotso est poursuivi pour deux affaires, l’achat inabouti de l’avion présidentiel BBJ-2, sur laquelle il est accusé de détournement de plusieurs millions de dollars d’argent public destiné à l’achat, et la liquidation de la Cameroon Airlines. Le 22 septembre 2012, il est condamné à vingt-cinq ans de prison dans l’affaire de l’avion présidentiel, et il saisit la Cour suprême d’un pourvoi en cassation. Déjà condamné à 25 ans de prison, Yves Michel Fotso, qui clame son innocence, écope de deux peines de prison à vie en l’espace de quatre jours.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici