Publié le
06.02.2020 à 12h10
par
journal du cameroun

Nwafua Lawrence Forwang entend prendre des sanctions contre les agents de l’Etat qui ne vont pas prendre une part active au vote du 9 février.

Le représentant de l’Etat dans le département de Mundemba, dans la région anglophone du Sud-ouest du Cameroun, s’est fendu d’une note en date du 4 février, dans laquelle il met en garde tout le personnel public de son aire de commandement.

Ceux-ci sont tenus de remplir leur devoir civique le 9 février, au cours du double scrutin législatives et municipales, en étant « présent à Mundemba » et en prenant « une part active » au vote.

Le préfet Nwafua Lawrence Forwang informe que « ceux qui ne vont pas respecter cette instruction devront faire face à des sanctions administratives ».

Il instruit par la même occasion tous les délégués départementaux des administrations publiques de lui faire parvenir, au plus tard le 11 février, les noms des agents publics – ainsi que leur matricule – qui ne seront pas à leur poste et n’auront pas voté le 9 février.

Les séparatistes qui ont actifs dans la région du Sud-ouest  du Cameroun ont menacé de s’en prendre à ceux qui vont prendre part au scrutin.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici