Le samedi 7 septembre 2019, le Malawi a abrité à Lilongwe, son tout premier concours de beauté pour les albinos. L’objectif étant de lutter contre les stigmatisations et discriminations à l’égard des albinos

Un évènement inédit

Pour la première fois, le Malawi a abrité son concours de beauté pour les albinos. L’Association des personnes atteintes d’albinisme (Apam) qui a lancé ce concours « Miss Albinism 2019 ».

Le « Miss Albinism » n’est pas un évènement nouveau sur le continent. En 2018, le Zimbabwe abritait son tout premier concours de beauté pour personnes atteintes d’albinisme. La même année, l’Albinism Society of Kenya avait organisé le « Miss and Mister Albinos ».

Si l’évènement est déjà connu dans d’autres pays d’Afrique, il est inédit au Malawi d’autant plus que les violences contre les albinos s’intensifient. En Août dernier, trois personnes ont été condamnées à mort pour le meurtre d’un albinos. Les concours de beauté pour les albinos se multiplient pour lutter contre les stigmatisations et les violences faites aux Albinos.

miss albinos

Un concours de beauté pour lutter contre les stigmatisations et les violences

Dans certaines régions d’Afrique, les albinos sont victimes de stigmatisation et de violences à cause des fausses croyances liées à certains mythes. Entre 2006 et 2016, les albinos ont été victimes de 457 attaques dont 178 meurtres dans 26 pays d’Afrique.

Selon ces mythes, le corps d’albinos attirerait la richesse et la chance lorsqu’il est réduit en poudre. Leurs ossements contiendraient même de l’or. C’est pourquoi les albinos subissent constamment des attaques, agressions ou encore des enlèvements.

Pour lutter contre les stigmatisations et violences subies par les albinos, l’Association des personnes atteintes d’albinisme a organisé le « Miss Albinism 2019» dont les heureux élus sont Chikondi Kadzanja et Burnet Phunyanya.

Serments des heureux élus

La Miss Malawi Albinos, Chikondi Kadzanja, 23 ans, s’est engagée à contribuer à mettre fin aux attaques contre les albinos. Sa mission sera de sensibiliser les communautés surtout celles en zones rurales qui ont des préjugés et des attitudes négatives à l’égard des albinos.

Pour Burnet Phunyanya, Mister Malawi Albinos, il a promis d’aider les personnes atteintes d’albinisme à réaliser leur potentiel et devenir autonomes. « Je serai fort et j’aiderai les albinos. Tout d’abord, je les amènerai à avoir confiance en eux, en leurs idées, à croire en eux », a-t-il déclaré.

Pour les organisateurs, le combat ne s’arrête pas là. D’autres éditions sont en vue afin de  réduire, sinon mettre fin aux discriminations et violences à l’endroit des albinos.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici